Roman Photos du Carnaval Pachas

C’est en compagnie de l’association Tribucouleurs que nous avons coloré le site des Etangs Chauds dans la joie et la bonne humeur. Ce premier carnaval fût sous le signe de la détente, de l’expérimentation, de belles rencontres, de farniente au soleil.

Une grande majorité déguisée: nous y avons croisé une belle brochette de super héros mais aussi une magicienne, un cosmonaute, un dragon, un footballeur, un pirate, un militaire et autres créatures des plus originales comme une mouche vêtue d’une jupe en tulle bleu, un roi en bermuda ! Certains ont même tenté la superposition de déguisement mêlant les styles et les genres !

Côté maquillage, c’est une belle et joyeuse équipe de maquilleurs experts et confirmés qui ont envahi l’espace avec tout pleins de pinceaux et des pots de couleurs « en veux-tu en voilà », des paillettes,….. : Nous retiendrons leur peps, leur créativité, leur gourmandise et leur adaptabilité.

C’était une grande première pour beaucoup :
– Les enfants se sont jetés à l’eau les premiers : pour certains, le maquillage se limitera à la main avec de jolies fleurs dessinées, des petits robots, un corps de coccinelle. D’autres feront un choix déterminé (dragon, tigre, pyjamasques….) et précis, certains feront le choix de se maquiller eux même (jamais mieux servi que par soi-même !). Quasi tous les enfants ont tenté cette expérience à chacun sa façon de le vivre : Des curieux, des hésitants, des observateurs, des impressionnés , des fascinés, des timides, des bavards,

Une fois les mini cobayes passés, les adultes se sont lancés dans l’aventure : rêves de gosses, pause détente, émulation du groupe.
– Une grande première aussi pour Tribucouleurs qui a eu là sa première opportunité d’expérimenter ses talents sur un public en situation de handicap : défi relevé et à renouveler sans aucun doute.

Ce carnaval fût aussi l’occasion de s’essayer à de grands jeux en bois, d’aller tester la plaine des Etangs Chauds avec ses tunnels en béton encourageant de nombreux jeux de cache-cache, un foot improvisé dans la belle prairie et un 1.2.3 soleil version Pachas à grands suspens ; Des barbapapas made in fanny et des crêpes confectionnées par Geneviève sont venues régaées l’assemblée sous un soleil radieux ! Un beau partage coloré.

Merci à encore à « Tribucouleurs » avec qui nous espérons bien mener de nouvelles actions.

Merci aussi à la ville du Mans pour leur soutien constant et la mise à disposition de ce superbe espace en pleine nature !
—————————————————————————————————————-
Témoignage de Jean Pierre, Papa de Lou

—————————————————————————————————————-

« Nous avons ce dimanche repris le chemin que vous nous avez tracé depuis quelques centaines de jours, et nous avons atteint l’île des couleurs, après avoir fait étape notamment sur l’île aux poneys et l’île aux musiciens.
Les décors étaient dressés pour ce carnaval et les participants arrivaient peu à peu en petits groupes.

Installés dans une salle du château, les artistes maquilleurs ont peint les visages avec beaucoup de méticulosité, d’empathie, de générosité et les masques réalisés ont permis aux enfants de devenir leur héros préféré, spyderman, une tortue ninja, des visages fleuris et bien d’autres encore. Une fois les maquilleurs partis, il restait des traces d’eux, des mouvements silencieux, des regards appliqués qui peuplaient la pièce

Tout le monde s’est alors approprié l’île en partant conquérir les vallées et découvrir les rivages, sans oublier de venir se restaurer à la buvette, de crêpes, barbes à papa et boissons. Et Edith a proposé une partie de 1,2,3 soleil. Et là, ces enfants costumés que l’on dit handicapés ont à nouveau touché au sublime, déployant volonté, énergie, patience, engagement pour atteindre le mur du Graal, j’ai retrouvé dans certains regards tout ce qui me pousse à vivre.
Et je me suis dit, volez les enfants, volez, nous serons votre vent.

J’ai chantonné pendant tout l’après midi une chanson de Coldplay, Viva la Vida, et ce n’est qu’une fois rentré à la maison que j’ai compris: ce morceau a été composé en hommage à Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine handicapée, qui a peint son dernier tableau Viva la Vida juste avant de mourir.

Une fois les enfants partis, les Etangs Chauds ont décidé de garder leurs empreintes, traces de leur passage.
Je garderai une fois de plus des images inoubliables. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *