C’est une rentrée Pachas lumineuse que nous avons vécu ce samedi 2 septembre avec un ciel radieux et des gens motivés à poursuivre l’esprit vacances à J -2 de la vraie rentrée.

Ce fût un moment d’échanges (entre souvenirs de vacances et/ou d’angoisses de rentrée); un moment de complicité (entre courses-poursuite animées et jeux de cabanes improvisés); mais aussi un espace de rencontre avec le fameux jeu de la pelote de laine qui a aidé ou pas à faire connaissance ( À noter l’arrivée de 2 nouvelles familles sur cette action) ; un goûter partager et enfin un rangement solidaire.

Cet après-midi aura réuni près d’une cinquantaine de personnes déterminées à raviver l’esprit Pachas pour la saison 3.
Un baby-boom original aura marqué cette rentrée avec cinq enfants de moins de 18 mois présents sur cette action: une grande première et une mixité toujours au rendez-vous

Cette affluence nous encourage à mener une réflexion plus poussée sur le recrutement d’un animateur vacataire pour soutenir dans la logistique mais aussi pour apporter une présence supplémentaire et un regard avisé sur le groupe d’enfants (en plus de celui des parents)
Affaire à suivre!
———————————————————————————–
SMS reçu de Clémentine (maman de Rose et de Jean) alors que j’écrivais ce compte rendu: Publié tel quel avec son aimable autorisation 😉
« Une parenthèse Pachas qui fait toujours le même effet 😊
J’ai adoré retrouver les sourires et la bienveillance de chacun. J’ai adoré voir Jean Pierre alors que Lou n’était pas la. J’ai adoré voir Rose demander à Elsa comment s’appelait sa fille, puis lui demander pourquoi elle ne parlait pas puis lui tendre la main. J’ai adoré voir Rose proposer sa draisienne à tour de rôle à Sam et Salome. Mais aussi … je me suis sentie tellement impuissante quand j’ai échangé avec Elsa quelques mots sur l’accompagnement d’Inna… et quand Fanchon a fait une crise d’épilepsie devant moi… C’est ça les Pachas, à chaque fois un tourbillon d’émotions qui fait grandir de l’intérieur. »

 

<rappel> cliquez sur une photo pour accéder au diaporama grand format

La rentrée 2017 des Pachas

 

Ce dernier Pachas Mensu de la saison a eu lieu dans la prestigieuse forêt de Jupilles.

Une météo estivale, un groupe Pachas motivé accompagné de deux Golden retriever ont su profiter pleinement de cette nature luxuriante. Une balade, une rando ou un footing (hein phillipe 🙂 )au choix de chacun et de ses capacités ou attraits .

Yannick Lefebvre compteur et musicien nous a accompagné tout au long de la journée. Au rythme de son accordéon et au bon gré de son imagination: des histoires de loup, de crabe et des airs mélodieux d’antan qui ont rythmé cette belle journée! Un public attentif participatif et enjoué sous ce chapiteau verdoyant. Des échanges, des rires, des construction de cabane, des Élagueurs en herbe, des bons gâteaux, des courses de vélo, des improvisations musicales, des vélos d’enfants à foison et tout cela avec une grosse dose de bonne humeur.

Bel été à tous et bonne vacances …. on se retrouve en septembre

————————————————————————————————————————————————————–

La Parole à Edith, Tom et Salomé

« Un dimanche en forêt…ça fait bien longtemps que je l’attendais et j’ai été comblée. Par un beau dimanche de juin ( oui parce que nous avons quand même un sacré climat aux Pachas!), nous voilà partis sur les petites routes en direction de la forêt avec les loustics pour aller vois Les Pachas: le rendez-vous est très attendu par les enfants (et moi évidemment) qui demandent régulièrement le week-end: « c’est aujourd’hui qu’on voit les Pachas??? »

La bonne humeur ambiante dans la voiture et le plaisir d’aller retrouver les uns et les autres faisait déjà plaisir à voir. A peine sortie de la voiture, au beau milieu de la forêt, la simplicité du moment donnait envie. Des familles venues sourire au lèvres (même quand ils ont découverts tous les villages de Sarthe avant de trouver le lieu de rendez-vous), des enfants enjoués, et un conteur-musicien prêt à découvrir les Pachas et vivre ce moment pleinement.

Une petite balade pour se mettre en appétit avant d’aller découvrir ce fameux Chêne Boppe. Et nous voilà installés pour un pique-nique royal au milieu des bois, où une fois de plus l’échange et le partage de bons petits plats se fait naturellement. Vive le clafoutis!
Ce que j’aime particulièrement, c’est cette simplicité dans la rencontre. Il n’est pas facile, en tant qu’adulte d’aller naturellement vers les personnes que l’on connait le moins, mais les échanges se font en douceur, les discussions s’amorcent au fil des Pachas, et c’est pari gagné pour moi.
Après le repas, nous voilà partis avec deux parents et 10 enfants ( et pas que les nôtres) faire un petit tour dans les bois, en mode un peu plus aventurier que le matin. Pas question de traîner les pieds, ils avaient envie d’y aller! Un petit moment fort agréable pour moi, de marcher dans ce sentier, main dans la main avec Salomé et petit Mathis. Un temps farfelu à dompter des feuilles ou à découvrir l’histoire de titi crabe (nous ne créerons pas une chorale aux pachas, ça c’est sûr!) où les enfants ont fait pause dans leur découverte de la forêt, leurs tours en vélo ou leurs jeux de ballons…un petit temps suspendu

Bref, quand j’y repense, j’adore voir arriver (il se reconnaitra) des enfants un peu grognons, qui se détendent au fil de la journée, et qui s’en vraiment s’en rendre compte, prennent du plaisir et sont heureux de leur journée. (l’effet est le même sur moi..) J’adore quand je repars le soir voir le sourire toujours présents sur les visages. J’adore voir le plaisir et l’envie que Tom et Salomé ont d’aller passer un moment avec les Pachas.

Et j’adore quand je rentre chez moi le soir, rincée de ma journée, une fois que je me pose et que je me refais le film du temps passé ensemble, avoir un doux sentiment et me dire: « encore une belle journée… »

Edith

 

Roman Photos Contes et Musique en forêt

Bon comme prévu, la commande de soleil pour 2 jours est bien arrivée à la Flèche, juste au dessus de la Monnerie.

Alors on va le dire tout de suite: Quel week end ! Quelle osmose ! On était tout simplement bien.

« Les berges de La Monnerie » est un lieu moderne et particulièrement bien adapté pour nous: des couloirs larges, de grands espaces ouverts, un baby foot, une table de ping pong, une belle sono (certains p’tits loups ont le rythme dans la peau) et des écrans géants pour regarder, apéro à la main, le grand romans-photos Pachas 2016 !

Vous ajoutez à cela un personnel chaleureux, prévenant et disponible et c’est Super Banco !

Côté environnement: plage à 200 mètres, piscine à deux pas, voie verte autour du plan d’eau pour vélo, trottinette, roller et fauteuil en accès direct … de quoi occuper tout le monde !

Un petit mot sur la terrasse superbement exposée et très bien aménagée donnant sur terrain clos ou les enfants peuvent vagabonder en toute sérénité !

Bref, toutes les planètes avaient décidé de s’aligner (petit clin d’œil à Sylvain 😉 )pour faire de ce week-end une grande réussite !

Chaque famille a pu s’installer dans sa suite tout confort et prendre ses marques.

L’ambiance fut à la détente et au relâchement. De belles tranches de rire, des discussions à bâton rompu, du bronzing doigt de pieds en éventail, de l’esprit de compétition à travers les nombreux jeux mis à disposition par Gilles de la ludothèque de la ville. Un grand merci à lui !

Je souligne ici la très grande importance et la qualité des animateurs: Emile, Marine, Karine et Roselyne qui nous ont rejoint là-bas. Vous avez été l’une des clés du succès de cette échappée belle fléchoise par votre autonomie, votre bienveillance et vos sourires.

Un bel esprit de groupe fut à l’œuvre tout au long de notre séjour. Chacun a su apporter sa pierre pour le rendre encore meilleur avec, en point final, une extrême efficacité pour la remise en place des locaux avant de nous quitter ! Du beau travail d’équipe 😉

Le sable chaud et le soleil nous manquent déjà, mais il est d’ores et déjà acquis que nous ferons tout pour y remettre les pieds l’année prochaine …

Edith compte bien prendre sa revanche !


 

La parole à la Famille Jalot-Le Marec

 Une parenthèse  qui sentait bon les vacances estivales, au sein d’un environnement  au top: l’hébergement beau et accessible, plein de jeux à disposition, au pied du lac, de la piscine et de la plage .
Le plaisir de se retrouver ou de faire connaissance,  et surtout beaucoup beaucoup de rires et de bonne humeur.
Toute la famille y aura trouvé  son compte.
Nous votons à l’unanimité la reconduction de ce genre de week-end !  😀😀😀😀
Merci les Pachas ☺😊
La team le marec jalot 
.
.
.
Petite astuce pour le visionnage des photos en grand format: cliquez sur la première de la galerie puis flèche directionnelle à droite pour faire défiler.

 

C’est en compagnie de l’association Tribucouleurs que nous avons coloré le site des Etangs Chauds dans la joie et la bonne humeur. Ce premier carnaval fût sous le signe de la détente, de l’expérimentation, de belles rencontres, de farniente au soleil.

Une grande majorité déguisée: nous y avons croisé une belle brochette de super héros mais aussi une magicienne, un cosmonaute, un dragon, un footballeur, un pirate, un militaire et autres créatures des plus originales comme une mouche vêtue d’une jupe en tulle bleu, un roi en bermuda ! Certains ont même tenté la superposition de déguisement mêlant les styles et les genres !

Côté maquillage, c’est une belle et joyeuse équipe de maquilleurs experts et confirmés qui ont envahi l’espace avec tout pleins de pinceaux et des pots de couleurs « en veux-tu en voilà », des paillettes,….. : Nous retiendrons leur peps, leur créativité, leur gourmandise et leur adaptabilité.

C’était une grande première pour beaucoup :
– Les enfants se sont jetés à l’eau les premiers : pour certains, le maquillage se limitera à la main avec de jolies fleurs dessinées, des petits robots, un corps de coccinelle. D’autres feront un choix déterminé (dragon, tigre, pyjamasques….) et précis, certains feront le choix de se maquiller eux même (jamais mieux servi que par soi-même !). Quasi tous les enfants ont tenté cette expérience à chacun sa façon de le vivre : Des curieux, des hésitants, des observateurs, des impressionnés , des fascinés, des timides, des bavards,

Une fois les mini cobayes passés, les adultes se sont lancés dans l’aventure : rêves de gosses, pause détente, émulation du groupe.
– Une grande première aussi pour Tribucouleurs qui a eu là sa première opportunité d’expérimenter ses talents sur un public en situation de handicap : défi relevé et à renouveler sans aucun doute.

Ce carnaval fût aussi l’occasion de s’essayer à de grands jeux en bois, d’aller tester la plaine des Etangs Chauds avec ses tunnels en béton encourageant de nombreux jeux de cache-cache, un foot improvisé dans la belle prairie et un 1.2.3 soleil version Pachas à grands suspens ; Des barbapapas made in fanny et des crêpes confectionnées par Geneviève sont venues régaées l’assemblée sous un soleil radieux ! Un beau partage coloré.

Merci à encore à « Tribucouleurs » avec qui nous espérons bien mener de nouvelles actions.

Merci aussi à la ville du Mans pour leur soutien constant et la mise à disposition de ce superbe espace en pleine nature !
—————————————————————————————————————-
Témoignage de Jean Pierre, Papa de Lou

—————————————————————————————————————-

« Nous avons ce dimanche repris le chemin que vous nous avez tracé depuis quelques centaines de jours, et nous avons atteint l’île des couleurs, après avoir fait étape notamment sur l’île aux poneys et l’île aux musiciens.
Les décors étaient dressés pour ce carnaval et les participants arrivaient peu à peu en petits groupes.

Installés dans une salle du château, les artistes maquilleurs ont peint les visages avec beaucoup de méticulosité, d’empathie, de générosité et les masques réalisés ont permis aux enfants de devenir leur héros préféré, spyderman, une tortue ninja, des visages fleuris et bien d’autres encore. Une fois les maquilleurs partis, il restait des traces d’eux, des mouvements silencieux, des regards appliqués qui peuplaient la pièce

Tout le monde s’est alors approprié l’île en partant conquérir les vallées et découvrir les rivages, sans oublier de venir se restaurer à la buvette, de crêpes, barbes à papa et boissons. Et Edith a proposé une partie de 1,2,3 soleil. Et là, ces enfants costumés que l’on dit handicapés ont à nouveau touché au sublime, déployant volonté, énergie, patience, engagement pour atteindre le mur du Graal, j’ai retrouvé dans certains regards tout ce qui me pousse à vivre.
Et je me suis dit, volez les enfants, volez, nous serons votre vent.

J’ai chantonné pendant tout l’après midi une chanson de Coldplay, Viva la Vida, et ce n’est qu’une fois rentré à la maison que j’ai compris: ce morceau a été composé en hommage à Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine handicapée, qui a peint son dernier tableau Viva la Vida juste avant de mourir.

Une fois les enfants partis, les Etangs Chauds ont décidé de garder leurs empreintes, traces de leur passage.
Je garderai une fois de plus des images inoubliables. »